Urbanisme

Jean-Luc Corbet conduit la liste « Vivre Varces »

Le bilan de la municipalité sortante, c’est :
• Un rythme de construction intensif : plus de 550 logements en 5 ans au lieu des 45 par an inscrits dans le Plan d’Aménagement et de Développement Durable
• Une densité de logements à l’hectare trop importante : 70 logements à l’hectare au lieu des 40 nécessaires pour obtenir une aide de la METRO
• La Giraudière : un projet d’éco-quartier dénaturé
• Des aménagements non anticipés et négligés : pistes cyclables, chemins piétonniers, parkings, espaces verts.

Et alors que le maire dit ne pouvoir rien faire face à la pression immobilière, dans le même temps il vend des terrains communaux pour encore plus de constructions.

Vivre Varces s’engage à équilibrer et réguler l’urbanisation avec une véritable vision cohérente :
En reprenant la main sur les choix des projets plutôt que de subir les choix des promoteurs
• En favorisant une véritable mixité sociale mieux répartie dans la commune
• En promouvant un habitat réellement écologique.

Vivre Varces veut redonner une convivialité et une unité :
• En sécurisant et en embellissant les axes sud-nord et est-ouest (pistes cyclables, chemins piétonniers, espaces verts…)
• En réalisant des lieux de vie et de rencontre
• En améliorant les accès aux services et aux commerces.

Vivre Varces conservera et mettra en valeur notre patrimoine :
• en gardant l’intégralité de la propriété Beylier dans le domaine communal
• en aménageant et en protégeant le parc public
• en valorisant nos hameaux.

Concernant la Giraudière, le maire prévoyait de réserver l’intégralité des logements à l’armée. Nos élus d’opposition ont obtenu auprès de la METRO, source de financement, que la moitié des logements puisse être aussi attribuée à la population locale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *